connexion

Veilleconstruction.be

Suivez le Chantier Vert : 9 "Le plan d'architecte"


Centre_de_formation_en_construction
Voici la vue en plan du projet extraite du plan général de demande de permis de bâtir.
La coupe verticale ci-dessous fait partie du même plan.
Cette coupe a fortement évolué au cours de la conception du projet, et notamment au niveau de la charpente.


Souvenons-nous que la construction de ce bâtiment est un projet pédagogique. Projet qui a été volontairement orienté par rapport aux formations possibles dans le domaine de la construction durable. Nous avons examiné chaque étape de la construction afin de pouvoir proposer aux stagiaires, en cours de formation, la possibilité d’accrocher plus de compétences à leur parcours.
Certaines formations sont amendées de compétences inhabituelles, d’autres formations sont taillées sur mesure et font l’objet d’une première à l’occasion du chantier, première qui sera pérennisée ultérieurement.


plan coupe initiale

Par rapport à cette coupe initiale, quelles ont été les modifications apportées ?



Qui dit bâtiment passif, induit inévitablement une isolation efficace et une étanchéité à l’air performante. Ainsi avons-nous envisagé une charpente à caisson pour y insuffler de la cellulose. Les caissons seront réalisés par des poutres composites H. L’utilisation de ce matériau n’a plus rien à voir avec la conception de départ imaginée par l’architecte.

« Sablière » et « faitière » reçoivent les arbalétriers d’une seule pièce avec un OSB en sous face (l’intérieur des combles). La sous-toiture en panneaux de fibre de bois de 35mm posée au-dessus de la charpente servira de paroi externe aux caissons. Par précaution, nous avons prévu une membrane de sous-toiture supplémentaire.
Cette simplification de charpente nous permettra de supprimer les fermes ainsi que les pannes ventrières prévues au départ. L’étanchéité à l’air en sera également simplifiée.
En ce qui concerne la stabilité, ces modifications nous imposent, par contre, quelques précautions. Au regard de la géométrie de départ fortement modifiée, des contraintes horizontales pourraient apparaître en pieds de la charpente. Les fixations par tirants au niveau supérieur des poutres permettent de reprendre ces efforts. De plus, nous avons ajouté les poutres béton qui rendent monolithique l’ouvrage et évitent, du coup, la possibilité de départ de fissures dans les maçonneries. N’oublions pas que les maçonneries de la structure sont collées et que, fatalement, l’absence de joints « épais »  rigidifie les murs qui ont perdu leur souplesse et élasticité relative. La combinaison des poutres de chaînage périphériques et des planchers centraux en béton est une garantie de stabilité.

plan adapte

Les changements du plan de coupe sont : coupe adaptée du bâtiment - la ferme a disparu, on distingue poutres et planchers béton ainsi que faîtière et les poutres H constituant les caissons à cellulose.

 


Autre plan = Plan adapté du bâtiment : les poutres et planchers béton (poutrains et claveaux à sens différents) chaînent les maçonneries et la charpente.

Quels chantiers ne vivent pas de modifications entre la conception et la réalisation ?
Ces modifications ont toutes une justification. Aucune modification n’est apportée par pur plaisir et, en fin de compte, du positif doit toujours en sortir. Nous avons, dans ce cas-ci, simplifié la charpente et la toiture.
Dans un prochain récit, nous vous relaterons une autre adaptation de taille: la suppression des structures métalliques.

L'équipe du Chantier Vert - Françoise Pâques, Xavier Potvin & Cédric Quinaut

    

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille