L’autoconsommation collective, un modèle rentable à développer en Belgique

APERe-ecoquartier-nantais-partage-electricite-photovoltaique

En Allemagne et en France, plusieurs consommateurs peuvent consommer l’électricité d’une même installation photovoltaïque. C’est moins cher que l’électricité achetée sur le réseau et rentable sans aide publique. En Belgique, ce modèle pourrait aussi voir le jour. 

L’autoconsommation collective, c’est la prochaine étape du développement photovoltaïque partout en Europe.

Il s’agit de rendre possible, par un cadre légal adapté, le raccordement de plusieurs consommateurs situés dans un même quartier à une installation photovoltaïque locale.

On peut imaginer de nombreux cas de figure : un particulier qui équipe son toit et partage son surplus d’électricité solaire à ses voisins, une école qui alimente en électricité une bibliothèque et un magasin, une grande toiture qui alimente les entreprises d’un zoning, une église qui partage son électricité avec son voisinage … Bref, tout devient possible.

La nouvelle directive européenne sur les énergies renouvelables définit des notions de « communauté énergétique » et d’« autoconsommation », ce qui peut se traduire concrètement par des projets d’autoconsommation collective. Des réalisations vont donc se développer dans les Etats membres.

5 avantages

Ce modèle est intéressant à plusieurs niveaux :

Lire la suite sur www.renouvelle.be

 

  

 

Les auteurs d'APERe ont aussi écrit

→ Le recyclage photovoltaïque s’optimise
→ Renouvelables : l’avenir radieux du financement alternatif